Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

"À lire pendant le confinement de mars 2020, la vie peu ordinaire, au IVème siècle, de Syméon le stylite, un spécialiste, précurseur du confinement et de la distanciation sociale, racontée par son biographe contemporain Thédoret de Cyr, et transformé en roman par Joël Baqué, né à Béziers en 1963, dans « L’Arbre d’obéissance » aux éditions P.O.L et en format numérique en attendant la réouverture des librairies."

Joël Baqué est un saint homme écrivain, et en plus il est drôle.
Aujourd'hui c'est dimanche du temps extraordinaire,
on longerait la plage pour aller s'y baquer. 

Pour que les médiateurs du livre ouvrent les yeux et les oreilles aux autres ouvrages de La Volte et aux œuvres qui déjouent nos codes, déroutent, tabassent ou ravissent, sans préjugé aucun envers ce qui relèverait de la science-fiction, du fantastique, de la fantasy et autres cases fourre-tout. Nous avons le temps de les lire. 

"J’attaquais la traduction d’un nouveau livre. Le dernier roman de Lodoli, tu le connais peut-être. Marco Lodoli. Un Romain.
Elle a vu dans mes yeux que le nom ne me disait rien.
Tu n’as jamais lu de Lodoli ?

Par les routes, Sylvain Prudhomme, Gallimard à L'Arbalète & POL 

Et toute une sélection italienne ici

"Sans doute l’un des plus beaux livres de Jean Giono. Le Hussard sur le toit se passe en 1832 pendant la crise du choléra. Le héros, Angelo Pardi, est d’une certaine manière le fils spirituel du Fabrice del Dongo de Stendhal, et il affronte l‘épidémie de choléra en Provence. Giono disait de son livre : « le choléra est un révélateur, un réacteur chimique qui met à nu les tempéraments les plus vils ou les plus nobles ». (Le nouvel esprit public 22/03/2020).

empty