Le numérique contre le politique

,

À propos

Le droit se structurait autour de découpages fondateurs ayant pour fondement une répartition spatiale (droit interne/droit international, espace public/espace privé par exemple). Or le numérique substitue à ces divisions spatiales porteuses de légalité une nouvelle division plus radicale qui oppose la totalité de l'espace d'une part et une nouvelle écriture du droit fondée sur le calcul ne relevant pas de l'espace de l'autre : la révolution numérique envisage l'espace comme un tout uniformisé, sans localité ni diversité à partir d'un point de vue extérieur, celui d'un fonctionnement algorithmique hors de tout espace. La légalité qui émane de ce nouveau partage est d'un tout autre ordre que l'ancienne, d'autant plus difficile à saisir qu'elle est en cours de construction et qu'il s'agit encore d'une proto-légalité. Ce nouveau « partage du monde » prend de court le droit comme le politique, en redéfinissant la plus-value économique, en offrant de nouvelles armes à la contestation sociale, en renouvelant les instruments de contrôle politique et en disqualifiant les récits collectifs au profit du calcul ; sans toutefois parvenir à éliminer le partage de l'espace qui reste l'acte fondateur des communautés humaines et de leur droit, seul moyen d'éviter la propagation de la violence.

Rayons : Entreprise, économie & droit > Droit > Droit généralités > Faits de société / Actualité

  • Auteur(s)

    Antoine Garapon, Jean Lassègue

  • Éditeur

    PUF

  • Date de parution

    01/09/2021

  • Collection

    Hors collection

  • EAN

    9782130830054

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    593 Ko

  • Distributeur

    Flammarion

  • Diffuseur

    Flammarion

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Ref catalogue

    /ean/9782130830054

Antoine Garapon

Antoine Garapon est magistrat. Il anime l'Institut des hautes études
sur la justice et a notamment publié Bien juger, Juger en Amérique
et en France, Des crimes qu'on ne peut ni punir ni pardonner,
La Raison du moindre État.

Jean Lassègue

Jean Lassègue est chercheur au CNRS (Institut Marcel Mauss, École des Hautes Études en Sciences Sociales).

empty