À propos

Ce texte posthume, dont Nietzsche avoua l'importance dans son orientation vers la philosophie, fut dicté à l'un de ses amis en 1873. L'auteur de La Naissance de la tragédie y expose une conception du langage qui restera la même tout au long de son oeuvre.Il s'y attaque à la prétention philosophique d'élaborer un système comme une «pyramide de concepts ». Contre l'idée d'un discours entièrement rationnel, il fait valoir les droits de la métaphore, cette force instinctive qui produit des images, bien avant que l'homme ne songe à établir une rigueur théorique fondée sur les distinctions lexicales et les conventions morales.Le philologue est ainsi devenu philosophe, mais son style sera celui d'un « poète-prophète ».
Présentation, traduction et commentaire de Marc de Launay.
Marc de Launay est chercheur aux Archives Husserl de Paris (ENS-Ulm). Il a traduit des philosophes allemands (Kant, Schelling, Nietzsche, Husserl, Cohen, Rosenzweig, Scholem, Cassirer, Adorno, Habermas, Blumenberg) et vient de recevoir le Grand Prix Etienne Dolet. Il dirige l'édition des oeuvres de Nietzsche dans La Pléiade.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Ecoles / Courants / Thèmes


  • Auteur(s)

    Friedrich Nietzsche

  • Traducteur

    MARC DE LAUNAY

  • Éditeur

    Les Carnets DDB

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    06/11/2019

  • Collection

    Carnets DDB

  • EAN

    9782220096728

  • Disponibilité

    Disponible

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Friedrich Nietzsche

Frédéric Nietzsche (1844-1900) est l'un des grands penseurs de la modernité. Il est, selon ses propres mots, celui qui coupe littéralement l'histoire de la philosophie en deux. De La Naissance de la tragédie à Ecce Homo, en passant par Ainsi parlait Zarathoustra et Le Gai Savoir, il est l'auteur d'une oeuvre puissante et visionnaire, au style incomparable, qui fait aussi de lui le plus sensible des philosophes.

empty