Offrir cet ebook
Flaubert ; Madame Bovary, l'éducation sentimentale, Bouvard et Pécuchet, dictionnaire des idées reçues, trois contes

Les mots clés

XIX français

Flaubert ; Madame Bovary, l'éducation sentimentale, Bouvard et Pécuchet, dictionnaire des idées reçues, trois contes

À propos


Après le volume des oeuvres de La Fontaine publié en 2017, " Bouquins " accueille, dans la série des grands classiques de notre littérature, la majeure partie de l'oeuvre romanesque de Gustave Flaubert.

Ce volume rassemble les chefs-d'oeuvre d'un observateur implacable de la vie provinciale, des moeurs de la société de son temps, des grandeurs et misères du coeur humain. Le grand romancier côtoie ici le satiriste et le moraliste qui sut aussi tourner en dérision la bêtise de ses contemporains, leurs prétentions et leurs préjugés.
Dans la préface qu'il consacre à cette édition, Michel Winock, auteur d'une magistrale biographie de Flaubert, apporte un éclairage passionnant sur l'ensemble de ces textes comme " contribution à l'histoire de leur époque ". Il montre à quel point l'exigence de l'écrivain lui imposait de concilier le souci du beau et celui du vrai dans le choix de ses personnages et l'analyse de leur caractère.
C'est ainsi qu'Emma Bovary et Frédéric Moreau, dans L'Éducation sentimentale, sans parler de Bouvard et Pécuchet, sont devenus les archétypes d'une France bourgeoise et républicaine saisie par Flaubert avec ce souci primordial de " peindre le monde tel qu'il est " qui fait de lui le créateur du roman moderne.

Rayons : Littérature générale > Œuvres classiques

  • EAN

    9782221220108

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    1 847 Ko

  • Distributeur

    Editis

  • Support principal

    ebook (ePub)

Gustave Flaubert

Gustave Flaubert (1821-1880) est l'un des grands maîtres de la littérature française. Ses romans réalistes "Madame Bovary" (1857) et "L'Éducation sentimentale" (1869) sont encensés, malgré un procès pour « outrage à la morale publique religieuse et aux bonnes moeurs » dont il sort acquitté. Il composait ses phrases comme des partitions de musique classique, dont il testait la solidité à l'oral dans son célèbre « gueuloir ». Tandis que l'immense "Bouvard et Pécuchet" (1881), inachevé, ne verra le jour qu'à titre posthume, « Un coeur simple », écrit dans la maturité de l'auteur, est l'un des "Trois contes" (1877), dernier livre publié de son vivant.

empty