À propos

Le sang. Le 6 février 1998, le préfet Claude Érignac est assassiné à Ajaccio. Son successeur, Bernard Bonnet, est choisi pour conduire une opération " mains propres " en Corse. Les résultats sont spectaculaires : le nombre d'attentats chute à un niveau historiquement bas, le système affairiste est à genoux, des élus insulaires sont déférés à la justice. Bernard Bonnet découvre même le nom des assassins présumés du préfet. La presse salue son action. Et les victimes de ce retour à la loi, comme les partisans de la négociation avec les nationalistes, attendent sa chute. L'affaire de la paillote " Chez Francis ", incendiée " sur son ordre ", sert de prétexte. Le pilori. Très vite incarcéré, Bernard Bonnet regrettant l'absence du " témoin en fuite " Jospin est lourdement condamné. Il perd tout : sa liberté, son emploi, ses décorations. Mais il fait front. Six ans après, la justice reconnaît son erreur. Jacques Chirac refuse pourtant de le gracier. Empêché de témoigner à l'été 2003 lors du procès des assassins du préfet Érignac, il est accusé par certains condamnés d'avoir manigancé leur mise en cause. Il décide alors de se lancer dans une course à la vérité dont ce livre est le récit, ponctué de révélations inédites qui bousculent les postures officielles, mais aussi d'autocritiques. Quelques mois avant les nouveaux procès des assassins présumés du préfet Érignac, Bernard Bonnet apporte un témoignage capital : oui, l'assassinat aurait peut-être pu être évité ; oui, les informations qu'il détenait ont été sciemment sabotées ; oui, c'est en conscience qu'il a livré le nom des trois accusés qui persistent à nier leur implication


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique française > Hommes / Femmes politiques


  • Auteur(s)

    Bernard Bonnet

  • Éditeur

    Archipel

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    07/09/2017

  • EAN

    9782809813432

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    275 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    896 Ko

  • Diffuseur

    Editis-Interforum

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Bernard Bonnet

  • Naissance : 1-1-1948
  • Age : 76 ans

Né en 1948, ancien de l'ENA, Bernard Bonnet a commencé sa carrière préfectorale en 1976. De 1989 à 1991, il est sous-directeur du corps préfectoral. En janvier 1991, il est nommé préfet de police en Corse. Fin 1992, il est l'adjoint du directeur général de la police nationale. Il succède en Corse à Claude Érignac le 11 février 1998. Le 5 mai 1999, il est incarcéré et placé hors-cadre. En février 2005, le président Chirac ayant rejeté son recours en grâce, il se voit déchu de ses décorations. Il est l'auteur de Préfet en Corse (Laffont, 1999), À vous de juger (Flammarion, 2001) et Le Sang et le Pilori (L'Archipel, 2005).

empty