Emmanuelle Anizon

  • L'histoire vraie du combat d'une championne violée par son entraîneur. " Vous étiez mon entraîneur. Je venais d'avoir quinze ans. Et vous m'avez violée. Il aura fallu trente ans pour que ma colère cachée se transforme enfin en cri public. Vous avez détruit ma vie, Monsieur O., pendant que vous meniez tranquillement la vôtre. Aujourd'hui, je veux balayer ma honte, la faire changer de camp. Mais je veux aussi dénoncer le monde sportif qui vous a protégé, et vous protège encore à l'heure où j'écris ces lignes. Quand j'ai voulu parler, à plusieurs reprises, je n'ai pas pu le faire. Aujourd'hui, avec ce livre, je sors de ce silence assassin. Et j'appelle toutes les victimes à en faire autant. "

  • Le 17 novembre 2018, Ingrid Levavasseur, comme des milliers d'anonymes excédés, manifeste contre la hausse du prix du carburant. Ce jour-là, le peuple des travailleurs pauvres qui n'avait jamais fait la une des médias décide de se faire entendre : le mouvement des gilets jaunes est né. Très vite, l'aide-soignante en devient une figure. Parce qu'elle parle vrai, avec son coeur et ses tripes.
    Voici l'histoire d'une femme qui s'est toujours battue. Dans ce livre, elle revient sur son parcours de petite fille maltraitée qui a fui le domicile familial à 16 ans, d'ex-obèse qui a réussi à vaincre ses 50 kilos de trop, d'ex-compagne malmenée qui élève seule ses deux enfants, d'aide-soignante qui a démissionné et dénoncé des conditions de travail indignes.
    Elle lève le voile sur les six premiers mois du mouvement, la fraternité des débuts, les guerres d'ego et les trahisons, les coulisses rocambolesques de la campagne aux élections européennes, la folie des médias, le machisme des uns, la violence des autres, sur les réseaux sociaux comme dans la rue. Aujourd'hui présidente d'associations et engagée pour les municipales, Ingrid Levavasseur a quitté les gilets jaunes, dont elle a publiquement dénoncé les dérives, mais pas son combat pour une société plus juste.

empty