FeniXX réédition numérique (Noesis)

  • Deux solutions : ou je vous fume tout de suite, ce qui serait le plus sûr pour la suite des événements, ou je vous laisse attaché ici, mais il faudra être très évasif sur ce qui vient de se passer. Quatre minutes s'étaient écoulées depuis le début de l'action. Il prit le volant du Ford et démarra lentement en direction des périphs. Derrière, le Russe n'était pas à la fête. Les montants intérieurs du fourgon étaient maculés de sang. Il avait dû mettre de la mauvaise volonté à enfiler les pinces qui lui reliaient la main gauche au pied droit. Vieille technique, pour décourager les sprinters, que l'on apprenait dans les commissariats de la douce démocratie française. Une paire de chaussettes lui obstruait la bouche. Cette vision détendit l'atmosphère.

  • Une villa parmi d'autres à Utah Beach, célèbre plage du débarquement. Un homme s'y terre, inquiet des rares mouvements qui agitent son voisinage : des empreintes surprenantes sur le sable, une Mercedes qui rôde, la tempête qui menace... Son revolver à portée de main, il tente de calmer ses angoisses en évoquant les péripéties qui l'ont conduit là : l'engagement aux côtés des combattants de l'IRA, l'Armée républicaine irlandaise ; la rencontre avec la rousse Maureen qui se change en amour fou ; l'action clandestine, les voyages à travers l'Europe... Et puis cette question lancinante : qui a trahi ?

empty