Sciences sociales / Société

  • Dans ce plaidoyer corrosif et sans concession, Dominique Simonnet dénonce le conformisme pervers qui encourage de nouveau la soumission des femmes et menace leur liberté.Vous avez dit " libérées " ? Libres de leurs choix, libres de leurs corps ? Allons, ouvrons les yeux : il règne aujourd'hui un conformisme pervers qui encourage de nouveau la soumission des femmes. Lolitas incitées par la culture adolescente à se transformer en femmes-objets toujours disponibles; jeunes filles piégées par l'industrie du sexe qui fait désormais commerce du spectacle de leur humiliation ; femmes effacées, voilées, violées, vendues, mutilées, pour mieux être utilisées en privé par leurs propriétaires...
    Ici au nom de la modernité, là au nom de la tradition, le mâle dominateur reprend partout du poil de la bête. Pornographes et puritains poursuivent la même obsession millénaire, héritage de notre condition mammifère : le contrôle du corps des femmes. Non, celles-ci ne sont pas si libres qu'on le dit. Non, le féminisme n'est pas dépassé. Serions-nous en train d'assister, en silence, dans la complaisance, à la défaite des femmes ? Mais alors, ce serait aussi la nôtre, celle des hommes, celle de tous ceux qui chérissent le désir et la liberté d'aimer.

  • Ne vous résignez jamais ; comment devient-on féministe ? Nouv.

    Une réflexion générale sur le féminisme, avec, comme fil rouge : le refus absolu de la résignation." Comment devient-on féministe ? Existe-t-il un parcours type, une expérience, un enseignement qui métamorphose une femme ordinaire, "tranquille' (aurait dit ma mère), en une révoltée, qui se veut pionnière d'un nouveau monde ? Après l'une de mes conférences, une jeune femme m'interpella : "Mais vous personnellement, comment êtes-vous devenue féministe ?' Sommée de m'expliquer. De raconter mon parcours particulier pour que chacune puisse induire le général, sans doute. Danger. Je ressentis le besoin de me lancer dans une réflexion introspective.
    Pourquoi une femme était-elle dévaluée, sous-estimée, voire méprisée ou violentée parce que femme, et uniquement pour cela ? Je me suis ainsi acheminée - les circonstances de ma vie m'y aidant - vers une critique plus globale de ce monde.
    Mais que l'on ne s'y trompe pas. C'est parce que ma souffrance de fille m'asphyxiait que je devins, instinctivement d'abord, féministe. "
    À travers son parcours et ses combats - droit à l'avortement, criminalisation du viol, loi sur la parité, lutte contre les violences faites aux femmes, débat sur la prostitution -, c'est une réflexion générale sur le féminisme que construit Gisèle Halimi. Avec, comme fil rouge : le refus absolu de la résignation.

  • Après le succès de La sexualité selon Jean-Paul II, Yves Semen développe une spiritualité conjugale fondée sur la théologie du corps de Jean-Paul II.Le concile de Vatican II affirmait que le mariage était une authentique vocation chrétienne capable de conduire les époux à la sainteté. Et pourtant, même si certains mouvements de spiritualité conjugale ont ouvert des pistes remarquables, la spiritualité conjugale demeure aujourd'hui le parent pauvre de la spiritualité chrétienne. Pourquoi ? Probablement parce qu'il lui manquait de pouvoir se construire sur une vraie théologie du mariage, ce qui la condamnait à demeurer au stade des intuitions.
    Ce socle théologique a été donné par Jean-Paul II entre 1979 et 1984, dans ses catéchèses sur la théologie du corps qui renouvellent entièrement la pensée de l'Église sur le corps, la sexualité et le mariage. Vingt-cinq ans plus tard, et dans le prolongement de son ouvrage
    La sexualité selon Jean-Paul II, Yves Semen brosse, dans ce premier essai de spiritualité conjugale, douze esquisses à partir de thèmes essentiels puisés dans la théologie du corps de Jean-Paul II : le mariage, une vocation ; l'eucharistie, modèle du mariage ; grandeurs et humilités du mariage ; le pardon dans la vie conjugale ; les croix et les joies du mariage ; les époux et la chasteté ; la sainteté à deux...
    Même s'il est solidement référencé au plan théologique, ce livre est accessible à tous et illustré d'exemples puisés dans le simple quotidien de la vie des époux.

empty