Tempus Perrin

  • La biographie du héros par excellence, figure essentielle de la guerre de Cent Ans.Petit hobereau d'origine bretonne, Bertrand Du Guesclin (1320-1380) offre un exemple édifiant de sauveur improbable. Progressivement révélé par ses coups de main en Brocéliande, ses exploits héroïcomiques sur les remparts de Melun, sa victoire de Cocherel et son aventure espagnole, il est le " bon connétable " qui bouta les Anglais hors de France. Mais au-delà des images d'Épinal maintes fois ressassées, est-on sûr de connaître cet enfant d'une période agitée, parcourue par la peste noire et la guerre, emplie de morts mais propice aux ascensions fulgurantes et qui donnera naissance à l'État moderne ? Les recherches récentes permettent de mieux saisir le personnage dans son époque, de l'observer se mouvoir au sein de puissants réseaux de fidélité et de protection, de le deviner avide de gloire et soigneux de sa renommée. Jusqu'à tordre les faits pour embellir son histoire ? D'autres s'en chargeront. Du Guesclin est en définitive un personnage multiple et façonné par les textes, dépassé dès son vivant par sa propre légende, et que certains commentateurs érigeront, dès sa mort, en concurrent du roi. Son gisant, commandé par Charles V, se trouve dans la basilique royale de Saint-Denis, aux côtés de celui de ce roi de France qui lui a remis son épée de connétable.
    " Un chef-d'oeuvre, érudit et fascinant. "
    Les Affiches de Normandie.

  • La biographie de référence d'Anne de Bretagne éditée en poche à l'occasion des commémorations des 500 ans de sa mort en janvier 2014.
    Héritière de son père le duc de Bretagne François II, Anne, née à Nantes en 1477, lui succède à l'âge de onze ans. Mariée par procuration à l'archiduc Maximilien d'Autriche, elle est contrainte d'y renoncer pour épouser l'envahisseur de son duché, le roi de France Charles VIII. Un mariage politique qui, contre toute attente, se mue en un grand amour. Après la mort accidentelle de Charles, elle se remarie avec son successeur Louis XII, non sans avoir obtenu préalablement la garantie de l'indépendance de la Bretagne dont elle demeure la duchesse. Cette reine de France intelligente, tenace et raffinée donne de l'éclat à la vie de cour et suscite un renouveau artistique. Elle meurt à Blois en 1514.Philippe Tourault, historien, préside le jury du Grand Prix du livre d'Histoire. Il a notamment publié Les rois de Bretagne, Les ducs et duchesses de Bretagne et La résistance bretonne du XVe siècle à nos jours. La biographie de référence de l'héroïne de la Bretagne indépendante.

  • Entre le xe et le xvie siècle, la Bretagne s'est forgée une autonomie forte à travers ses ducs.De 936 à 1532, voici les six siècles d'histoire de l'ancienne Armorique. Tout commence avec la naissance du duché en plein coeur des invasions vikings, disputé entre les grandes familles comtales bretonnes qui finissent par le posséder les unes après les autres, du Xe au XIIe siècle. Vers 1150, la Bretagne devient un enjeu géostratégique international. Les Plantagenêts puis les Capétiens y placent des ducs de leur famille pour mieux la dominer. Or ceux-ci préfèrent rapidement opter pour l'autonomie. Ils créent même du début du XIIIe à la fin du XVe siècle une véritable puissance bretonne indépendante, à tel point que l'on peut parler d'un Etat breton des années 1360 aux années 1460. Sa force attire à nouveau les convoitises et les rois de France veulent la posséder ; ils y parviendront en 1532, après plus de soixante ans de lutte, preuve s'il en est de sa solidité.

empty