Presses de la Renaissance


  • Marielle Blanchier dévoile dans ce récit l'itinéraire spirituel qui l'a conduite à devenir mère de 13 enfants. Diplômée de l'ESSEC, issue d'une famille peu pratiquante, elle a vécu à 30 ans une véritable remise en question, une " conversion " : elle vivra désormais sa foi en donnant la vie. Elle partage son cheminement, loin de toute pression religieuse, et donne sa réponse à l'assertion qui associe souvent famille nombreuse à catholique traditionnelle voire extrémiste.

    Catholique pratiquante, diplômée de l'ESSEC, salariée pendant deux ans d'une entreprise pharmaceutique allemande, Marielle vit et voyage à l'étranger, avant de s'installer à Sceaux, entourée d'un mari aimant et de 5 enfants débordant d'énergie. Elle a " tout ", tout ce que d'autres pourraient lui envier, mais curieusement il semble lui manquer quelque chose, un autre " Tout ". Commence alors une période de questionnement, de remise en question. Elle vit une conversion et, sans que finalement rien de son quotidien, hormis le nombre d'enfants, ne change, " Tout " va changer : une conviction se dessine, des Paroles retentissent.
    Cette recherche spirituelle véritable, menée en donnant la vie, la conduira au don de sa propre vie, à son propre enfantement. Au fil des jours, des joies, des peines, des difficultés, des combats gagnés, des doutes, elle se sent peu à peu habitée de la certitude qu'en avançant seule, l'aventure est irraisonnable et humainement impossible : elle apprend alors à faire confiance à Dieu, à trouver sa force dans les sacrements.


  • Spécialisée en anthropologie fondamentale, l'auteur propose des repères pour une éducation responsable, ouverte et sereine.

    Des repères fondamentaux pour une éducation responsable, ouverte et sereine

    Devenir parent constitue une véritable aventure à laquelle on n'est jamais totalement préparé. On ne naît pas parent, on le devient. Donner la vie, assurer la croissance, ouvrir au sens, faire advenir quelqu'un de nouveau est une responsabilité qu'il n'est pas simple d'assumer. L'aventure est belle, mais ardue. Comment trouver l'assurance sereine nécessaire à l'exercice de la fonction parentale ?
    La démarche de l'auteur est double. Elle offre une réflexion globale sur les fondamentaux de l'éducation : la prise en charge et l'inscription sociale de l'enfant, la constitution d'un cadre sécurisant, l'exercice de l'autorité... Parents et éducateurs trouveront dans ces pages des repères pour orienter avec plus de justesse leurs relations avec les enfants et les jeunes.
    Théologienne, l'auteur aborde également la dimension spirituelle de l'art d'être parent : comment partager l'héritage chrétien avec ses enfants tout en les respectant ? Peut-on transmettre la foi en Dieu ? Si oui, comment et à quel âge ?
    Cet ouvrage est nourri par les nombreux échanges et discussions de l'auteur avec des parents et des professionnels de l'éducation. Célibataire consacrée, elle s'inscrit dans la parentalité spirituelle, ce qui lui confère une distance affective utile à la mise en perspective de ce qui se joue aujourd'hui dans la relation parents/enfants.

  • Le témoignage inédit de Jean-Vital de Monléon, pédiatre, anthropologue spécialiste de l'adoption, et ancien membre du Conseil supérieur de l'adoption, sur la question si controversée des nouvelles parentalités." J'ai longtemps hésité à intervenir sur le sujet. Je ne voulais pas finir étiqueté "pédiatre contre l'adoption homoparentale' dans un débat qui ne relayait que des positions très tranchées. J'ai reçu plusieurs familles homoparentales, y compris avant la loi Taubira. Plus le débat avançait, plus je les comprenais et moins j'avais envie qu'elles se sentent blessées. En même temps, les difficultés de telles adoptions me semblaient de plus en plus évidentes. Les médias, les politiques ont été nombreux à les nier.
    Il n'est plus temps de relancer ces débats. La loi est passée, je ne souhaite pas sa suppression. Ce que je veux, c'est revenir aux enfants adoptés, traduire leur fragilité, leurs attentes, leurs manques. " Jean-Vital de Monléon
    Se positionnant en tant que clinicien, chercheur, mais aussi chrétien d'ouverture et père de trois enfants adoptés, Jean-Vital de Monléon remet ici le débat à sa juste place : le bien des enfants adoptés, abordant sans détour, mais avec beaucoup de bienveillance, la question des adoptants " à risque " : les couples homosexuels, les familles monoparentales, les parents âgés, ceux qui prônent le " droit à l'enfant "...

empty