• Imaginez que l'on vous pose la question suivante : « Que représente la musique pour l'humanité et pour vous en particulier ? » Sans doute répondriez-vous : « Un passe-temps agréable. » Et si l'on vous demande de choisir pour votre enfant entre l'apprentissage d'une langue étrangère ou celle d'un instrument. La musique passerait généralement après. Après tout, elle n'est pas si essentielle... Ce livre prend à contre-pied cette idée reçue. La musique est une nécessité biologique qui a contribué à transformer notre cerveau et a joué un rôle décisif pour la survie de l'espèce. Il n'existe d'ailleurs pas de civilisation sans musique. En présentant de façon accessible les dernières découvertes scientifiques, Emmanuel Bigand et Barbara Tillmann, scientifiques et musiciens, montrent à quel point la musique peut changer notre vie, quels que soient notre âge, sexe, nos aptitudes ou notre niveau d'études. Des effets surprenants qui commencent même avant la naissance. La musique joue un rôle essentiel pour les nourrissons. Elle est sans doute le meilleur soutien scolaire. Elle favorise la sociabilité. L'écoute musicale est bénéfique pour la santé et permet de lutter contre le vieillissement de l'esprit. Mais on peut aussi manipuler avec de la musique. Vous saurez ausi pour quelle raison les airs entendus pendant l'adolescence nous marquent si profondément et pourquoi nous aimons tant les chansons tristes...

  • Si vous dormez trop peu, ou trop mal, ce livre est fait pour vous. À l'heure où nous faisons attention à bien manger, bien bouger, bien nous sentir au travail, nous négligeons notre sommeil. Pourtant, avoir une « dette de sommeil » détériore fortement la santé.

    Pour la première fois, les meilleurs spécialistes français du sommeil, réunis par le docteur Patrick Lemoine, ardent défenseur d'une approche sans somnifères, nous aident à mieux dormir.

    Le lecteur et ses proches y trouveront un panorama très complet des connaissances actuelles sur le sommeil, ses mécanismes, ses troubles et leurs conséquences précises sur l'attention, la mémoire, le système immunitaire, l'humeur... Ainsi que des conseils pratiques, validés scientifiquement, intégrant notamment les applications et les objets connectés, pour conserver ou retrouver un bon sommeil à tous les âges de la vie.

    Parce que bien dormir, c'est bien vivre plus longtemps !

  • Nos sociétés vivent aujourd'hui une crise de sens profonde. Libérales et individualistes, dépourvues de spiritualité, soumises à une économie souvent destructrice de l'environnement, elles produisent de plus en plus un sentiment de vide chez les individus. Environ 30% des Français ne trouvent ainsi pas de sens à leur vie.

    Développement personnel, engagement caritatif, carrière, sport, expériences... les chemins de la quête de sens sont nombreux et conduisent parfois à des impasses.

    A partir des recherches récentes en psychologie, Mickaël Mangot, économiste du bonheur, examine les mutations dans notre relation au travail, à la consommation, aux loisirs et à l'épargne. il nous aide à évaluer les nouvelles pratiques autant qu'à démêler les fils de notre questionnement existentiel.

  • Que se passe-t-il dans la tête d'un chien ? Qu'est-ce que pense et ressent le meilleur ami de l'Homme ? Vieille question de la cognition animale ! Pour y répondre enfin, le neuroscientifique Gregory Berns s'est livré à une première : étudier le cerveau de nos amis à quatre pattes, avec les nouvelles technologies d'imagerie cérébrale. afin de visualiser leur activité cérébrale et déterminer quelles sont les zones qui réagissent à différentes émotions. Cette excursion inédite dans le cerveau canin a été complétée par d'autres études sur des animaux sauvages : otaries (qui peuvent apprendre à danser), dauphins (qui « voient » par écholocalisation), et même d'un animal éteint : le tigre de Tasmanie !

    Les résultats de ces recherches pionnières montrent que les structures du cerveau animal sont organisées de la même manière que leurs homologues humaines : elles leur ressemblent et fonctionnent de façon similaire ! Ce qui incite à reconsidérer complètement la façon dont nous percevons et traitons les animaux.


  • Devenez le formateur que vous avez toujours rêvé d'être !

    Vous êtes formateur et vous souhaitez rendre vos formations plus ludiques ? Explorer les nouvelles formes d'apprentissage ? Vous voulez vous lancer dans la formation ? Être formateur pour les Nuls est le livre qu'il vous faut ! Il vous proposera des activités et des outils pour rendre vos formations dynamiques, vous indiquera les erreurs à éviter, tout en vous donnant des informations concrètes sur le métier de formateur (statut, chiffres, obligations...).

  • La psychiatrie à la portée de tous La psychiatrie n'est pas toujours très appréciée. On lui reproche beaucoup de choses : de ne pas assez protéger la société d'individus supposés dangereux, de justifier un crime en voulant trop comprendre le criminel ou, au contraire, de se montrer exagérément répressive et d'interner arbitrairement des gens " normaux ". Souvent, le psychiatre fait peur. On lui attribue un regard en rayons X., capable de détecter derrière un comportement apparemment normal une tare cachée. On a honte de le consulter. Et s'il allait nous considérer comme dérangé ? Pourtant, on attend beaucoup de la psychiatrie. À la radio, à la télé, dans les journaux, le psychiatre est appelé pour donner son point de vue, pas toujours autorisé, sur des phénomènes de société (comment élever ses enfants, comment vivre en couple, comment surmonter un traumatisme, comment expliquer un crime atroce).
    Avec La Psychiatrie pour les Nuls, plongez dans l'histoire de cette pratique médicale, découvrez son évolution (diagnostic, thérapies, médicaments, neurosciences, psychiatrie de l'enfant, du vieillard, du stress, etc.) mais aussi la place de l'usager dans celle-ci et le concept de rétablissement, le tout sous la plume passionnante de Jacques Hochmann.

  • Un jour, Abigail Marsh est victime d'un accident de voiture ;
    un parfait inconnu lui sauve la vie au peril de la sienne, puis repart comme si de rien n'etait... Des gens se jettent dans les ammes ou l'eau glacee pour aider des personnes en detresse qu'ils ne reverront jamais. Mais pourquoi ? Leur cerveau est-il di erent du notre ? Pour le decouvrir, la psychologue Abigail Marsh a mene une investigation hors du commun aux deux extremites de la
    nature humaine en etudiant des adolescents psychotiques et
    des personnes extremement altruistes, ayant donne un rein a
    un inconnu. Elle montre que notre degre d'altruisme depend
    de la facon dont une petite region de notre cerveau percoit ou
    pas l'expression de la peur chez autrui. Nous sommes tous plus
    ou moins doues pour la compassion, mais certains d'entre nous, dont l'amygdale est un peu di erente, pourront devenir des psychopathes... ou des heros !

    Etes-vous « cable » pour sauver des vies ?

  • Homo sapiens saura-t-il apprivoiser l'intelligence numérique pour un nouvel épanouissement humain ?

    Nous ne sommes pas en train de vivre une époque chaotique comme beaucoup d'autres, mais bien ce qui pourrait être un véritable tournant dans le destin de l'espèce humaine. Homo sapiens est un organisme vivant en évolution qui doit s'adapter à ses nouveaux environnements. Confrontées à des déséquilibres sociaux, économiques, écologiques et techno-scientifiques, nos sociétés perdent confiance dans l'avenir.

    Et pourtant, les auteurs de ce livre observent depuis longtemps sur le terrain les signes d'une métamorphose radicale et d'un nouvel épanouissement humain. Peut-être pour la première fois de son histoire, Homo sapiens met en dialogue ses intelligences rationnelle, émotionnelle- relationnelle, sensorielle et spirituelle - et cela change tout.


    "Le livre d'Alain de Vulpian offre plus qu'une simple alerte. Il vise à aider les "gens ordinaires" à devenir plus clairvoyants, pour renforcer leurs intuitions et innover. Au point de bifurcation, en prêtant attention aux signaux faibles, nous pouvons "prendre soin de la métamorphose"."
    Peter Senge

  • L'atteinte neurologique est la défaillance la plus fréquente à l'admission aux urgences ou en réanimation. L'essor considérable des neurosciences a permis, ces dix dernières années, une meilleure prise en charge des patients neurolésés mais rend indispensable, notamment pour les soignants de premier ou de second recours exerçant hors des centres spécialisés, l'acquisition de solides connaissances. C'est en effet de ces premiers soins que dépend l'essentiel du pronostic neurologique des patients.

    L'objectif de cet ouvrage est de proposer aux praticiens le socle de connaissances et les protocoles nécessaires à la prise en charge des patients neurolésés. Il se présente sous la forme de fiches synthétiques permettant de rapidement s'assurer de la conduite à tenir, tout en ayant accès aux fondamentaux. Le lecteur trouvera ainsi réunis au sein d'un même ouvrage pratique tous les éléments clés d'une prise en charge médicale optimisée.

    Les auteurs ont eu à coeur de regrouper de manière concise et de rendre accessible toute l'expertise de neuro-anesthésistes-réanimateurs, neurochirurgiens, neuroradiologues et neurologues. Ils ont donc conçu un référentiel de poche composé d'une centaine de fiches adaptées à un éventail de situations cliniques (en neurologie, anesthésie, réanimation et pédiatrie) afin de permettre une application directe et concrète des protocoles, quelle que soit la structure concernée.

    Premier guide pratique à proposer une synthèse des données et protocoles en neuro- anesthésie-réanimation, il sera de première nécessité pour les soignants, qu'ils soient en exercice ou en formation.

  • Les progrès incontestables des neurosciences de ces dernières années mettent-ils en question la discipline que Freud a inventée et que Lacan a réinventée ? N'assistons-nous pas plutôt à un troisième moment de naissance de la science - après l'âge grec et l'âge classique - qui nous contraint à revisiter les assises du sujet ? Néanmoins, les avancées des neurosciences nous obligent à problématiser à nouveaux frais les rapports du corps et du langage, à aborder différemment des questions aussi anciennes que cruciales telles les relations corps-esprit, nature-culture, animal-humain... et à prendre en compte l'impact des mutations technologiques sur la réalité psychique.

    Dans un entretien vivifiant, Jean-Pierre Lebrun et Marc Crommelinck convoquent la psychanalyse et les neurosciences pour appréhender le fonctionnement du cerveau pensant. Ils prennent appui sur les concepts, aujourd'hui promus, d'émergence, de causalité ascendante et descendante, de plasticité... en maintenant la rigueur d'une position matérialiste devenue désormais incontournable et une volonté de transmettre au plus grand nombre.

  • Ce volume se positionne au coeur d'un débat : la compréhension des émotions relève-t-elle des seules sciences cognitives ? Si les neurosciences semblent avoir conquis l'espace public, il s'agit d'affirmer l'importance d'une approche historique, sociale et culturelle du ressenti, de critiquer certains usages sociaux des neurosciences et d'ouvrir les possibilités d'un dialogue.
    Quiconque s'intéresse à la vie des émotions se heurte à un mur d'apparence infranchissable : celui qui sépare les recherches des neurosciences affectives de celles des sciences sociales. À voir cependant fleurir les rayons " neurosciences " dans nos librairies, le caractère " rassurant " des sciences du cerveau semble avoir déjà conquis l'espace public : elles font des émotions une réponse naturelle et universelle fixée par l'organisme. Mais cette centralité médiatique masque parfois d'inquiétants usages qui s'insinuent jusqu'au creux de nos existences quotidiennes. C'est pourquoi ce numéro invite à une critique sociale et politique véritable comme à la réaffirmation d'une approche historique et culturelle des émotions. Cessons de croire, qui plus est, que leur savoir, aux résultats soi-disant imparables, serait plus solide que les connaissances des sciences humaines et sociales.
    Mais qu'on s'entende bien toutefois : l'intéressant n'est pas de produire un énième discours de délégitimation mais d'ouvrir un espace de discussion véritable. Si les neurosciences, en excluant l'historicité des émotions comme du langage qui les expriment, mutilent la complexité de cet objet, il y aurait un risque évident à évacuer de l'analyse le substrat biologique et neuronal de l'émotion. D'autant qu'un espace de convergences s'esquisse aujourd'hui : il faudrait non seulement ne plus dissocier le psychologique du sociologique, mais montrer comment s'imbriquent chez l'individu le processus biologique de maturation et celui, social, de l'apprentissage.
    Qui sait ? Par-delà incompréhensions et désaccords, le temps est peut-être venu de réfléchir à nouveaux frais, loin des logiques marchandes, des pédagogies univoques ou des manipulations politiques, aux infinies possibilités d'enrichissement de notre vie sensible et affective.

  • Olivier Real Del Sarte met en perspective les ressources de l'épistémologie génétique de Jean Piaget, la théorie de l'évolution, la cybernétique avec la pensée et la pratique systémique. Dans ce cadre théorique intégrateur, il entame un dialogue à la fois constructif et critique avec les neurosciences et les sciences cognitives. Comment s'en inspirer tout en évitant de réduire la phénoménologie tant mentale que sensori-motrice de la conduite du sujet à la seule activation des circuits de neurones du cerveau ? La complexité du fonctionnement du sujet humain nous oblige à ouvrir « l'homme neuronal » sur une articulation esprit-cerveau-corps-monde.

    À travers des vignettes cliniques, l'auteur présente le travail thérapeutique comme un art, une science et une éthique où s'exercent les ressources et les compétences créatrices des patients. Il montre l'intérêt de l'utilisation de ce que les systémiciens appellent « la sculpture » pour susciter l'expression somatique de leur problématique et construire des récits de vie ou de survie à partager.

    Le cadre théorique et pratique proposé entend répondre aux défis actuels des nouveaux champs de savoir et de pratiques posés aux thérapeutes et aux formateurs.

  • Cet ouvrage fait le lien entre les connaissances neuroscientifiques qui s'accumulent depuis plusieurs années et la formation professionnelle pour adultes. Son ambition : faire comprendre aux lecteurs ce que nous disent les neurosciences sur le fonctionnement du cerveau quand il apprend et ce que nous pouvons en tirer pour faciliter cet apprentissage en formation.
    L'auteure, docteure en psychologie cognitive, s'appuie sur les recherches actuelles pour relier la théorie sur le fonctionnement du cerveau avec des pratiques pédagogiques très concrètes. Elle propose aux formateurs et aux consultants, depuis la conception jusqu'à l'animation, des solutions directement applicables afin de rendre les interventions présentielles, distancielles ou blended plus impactantes, fluides et mémorisables.
    Aurélie Van Dijk s'appuie également sur son expérience en tant que consultante formatrice pour présenter une palette inédite d'applications : modalités pédagogiques adaptées, supports de formation innovants... De nombreux outils sont utilisés tout au long de l'ouvrage pour permettre aux lecteurs de progresser : témoignages des acteurs de terrain, cas pratiques, quiz, fiches mémo et illustrations en sketchnoting...

  • L'intuition : Est-ce un don ? Une émotion ? Une expérience ? Un sixième sens ? Quelle est sa nature? D'où vient-elle ? Est-elle réflexe, instinct "animal"... ou véritable intelligence ? Qu'en pensent certains scientifiques d'aujourd'hui ? Qu'apporte-t- elle ? Nous est-elle utile dans notre quotidien ? Doit-on lui faire confiance ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage répond et sur lequel il apporte un regard innovant.

    Apprendre à écouter est l'une des clés dont chacun de nous peut s'emparer pour construire une vie plus en harmonie avec ses désirs profonds. Mais, pour cela, il faut être conscient des atouts et des bienfaits de l'intuition. Par sa justesse, son authenticité, elle nourrit notre créativité, nous guide et nous aide à avancer.

    Les multiples témoignages que vous trouverez dans cet ouvrage nous montrent combien l'intuition peut changer nos vies.

    Pour vous aider à écouter votre capacité intuitive et la développer, les auteurs ont conçu le quotient d'écoute de l'intuition (Q.E.I.).

    Allez sur www.qei.fr pour le découvrir.

  • Comment fonctionne notre cerveau ? L´ouvrage de Gary L. Wenk est un voyage enthousiasmant au coeur des neurosciences et des connaissances que les scientifiques ont acquises sur cet organe extraordinaire.
    Il apporte des réponses à des questions que tout le monde se pose, telles que : comment le cerveau a-t-il évolué ? Qu´est-ce qu'une émotion ? De quoi les rêves sont-ils faits ? Comment apprenons-nous ? Comment notre régime alimentaire affecte-t-il la manière dont nous pensons et ressentons ? Qu´est-ce que la dépression ? Que se passe-t-il dans notre cerveau lorsque nous vieillissons ?

  • La psychanalyse est née de la pratique d'une médecine à visée mentale, à l'époque où n'existaient ni médicaments ni imagerie cérébrale fonctionnelle.

    Comment, un siècle plus tard, est-il possible d'articuler les différents savoirs acquis sur le fonctionnement de l'esprit et du cerveau ? Comment relier ces deux objets d'études irréductibles qui doivent pourtant bien avoir quelque chose en commun : esprit et cerveau, psyché et soma ? Comment bâtir un modèle intégré des opérations de pensée compatible avec l'état actuel des connaissances et de la science ? Comment tisser des liens entre psychiatrie clinique, neurophysiologie et psychanalyse afin de mieux comprendre sa propre pratique médicale ?

    Cet ouvrage propose des allers-retours entre logiques scientifique, médicale, et logique psychanalytique.

    L'ensemble des textes tend à démontrer la pertinence, mais également les enjeux, à promouvoir aujourd'hui une telle interdisciplinarité dans l'exploration des opérations de la pensée, du cerveau et de l'esprit.

    Cette interdisciplinarité se situe aux confluents de la psychanalyse, de la psychiatrie pharmacologique, de la philosophie du langage ordinaire et des neurosciences.

  • Chatouilles, démangeaisons, frissons, mains moites, envie pressante, éternuement, bâillement, hoquet, fou rire, larmes, idées fixes, cauchemars... Mais que se passe-t-il donc dans notre cerveau dans ces moment-là ?
    Le cerveau gît dans les détails... dans ces minuscules moments de la vie quotidienne, les petits éreintements, la gêne subtile, le besoin qui se fait envahissant, le truc qui gratte, le machin qui cloche, le cerveau est là, aux aguets, vrombissant de tous ses neurones, montant en épingle, amplifiant, et qui finit par rendre assourdissant certains de ces légers, si légers désagréments...
    Comment les neurones s'emballent-ils autour de ces micro-évènements, pourquoi les circuits cérébraux font-ils tant de bruit pour si peu ? Lorsqu'on me chatouille, dois-je vraiment perdre les moyens de me contrôler ? Cette envie d'éclater de rire, pourquoi est-ce si difficile d'y résister ?
    Cet ouvrage propose de partir à la découverte du fonctionnement du cerveau, normal et pathologique, à travers une foultitude de petits maux, dérapages infinitésimaux ou grandiloquents, le plus souvent sans conséquences, qui font ce qu'on appelle, l'expérience humaine. En somme, sauter sur l'occasion du petit hic pour ouvrir une grande fenêtre sur le cerveau !

  • La formation a été fortement enrichie ces dernières années par l'arrivée de deux nouveaux acteurs : les neurosciences et les outils numériques.
    Pour les formateurs, l'apport des neurosciences est triple : éclairer ce qu'il en est de l'apprentissage, valider des intuitions pédagogiques fortes et proposer un autre rapport à l'enseignement.
    Quant au numérique, son usage en formation explose.
    Il est devenu un « must » pour les formateurs car il
    suscite le partage, l'interactivité et apporte de
    nombreux aspects ludiques.
    Certes, l'animateur reste LE médiateur par excellence entre l'apprenant et le savoir, mais ces outils ouvrent des perspectives pertinentes pour renouveler l'animation des groupes et l'apprentissage des individus.
    De la définition des objectifs d'une formation à l'écriture du scénario pédagogique, cet ouvrage vous donnera matière à innover et ainsi, enrichir vos pratiques.
    Alors, que vous soyez formateur occasionnel ou « vieux routier » de la formation, ce livre vous accompagnera dans la conception de vos modules en y intégrant les neurosciences et les dernières technologies.
    Une méthode simple, pragmatique et moderne
    pour assurer en animant !

     

  • Les États généraux de la bioéthique se sont ouverts le 18 janvier 2018. Décider que la concertation ne devait pas se limiter à la révision de la loi relative à la bioéthique du 7 juillet 2011, c'était affirmer qu'une certaine bioéthique d'hier est révolue.

    D'autres enjeux bioéthiques ont fait irruption sur la scène publique et constituent les nouveaux territoires et les nouveaux terrains de la bioéthique. Si les neurosciences suscitaient déjà des réflexions portant sur de possibles interventions sur le cerveau, pour « réparer, transformer et augmenter », désormais l'intelligence artificielle, l'usage des données de masse, la robotisation nous imposent la responsabilité de renouveler notre pensée de la bioéthique.

    Est-il envisageable de poser un cadre législatif à des innovations disruptives qui bouleversent nos conceptions de l'environnement, du vivant, de l'humain, de notre rapport à l'autre et au monde ? Est-on capable de concevoir un humanisme pour temps d'artificialisation, de numérisation ou de vitrification de notre humanité ? Quelles valeurs et quels critères opposer à l'enchantement d'une promesse d'invulnérabilité et de dépassement d'une condition humaine, considérée par certains indigne, voire révocable ??

  • En s'appuyant sur sa pratique de la psychothérapie et du diagnostic clinique et neuropsychologique d'adultes vivant avec le syndrome d'Asperger, l'auteur présente une vision différente de leur expérience, qui se veut fidèle à leur subjectivité et leur intériorité. Cet ouvrage propose de comprendre de l'intérieur le psychisme, les fonctions cognitives et l'affectivité des personnes Asperger souffrant de troubles du spectre autistique. Sa description de la subjectivité autistique apporte des contributions inédites aux théories des neurosciences et de la psychanalyse. Des pistes pour la psychothérapie des personnalités autistiques qui visent à renforcer leurs spécificités psychiques plutôt qu'à les transformer sont ici évoquées.

  • Cet ouvrage a pour ambition d'apporter sa contribution aux débats actuels autour de la pertinence des différentes modalités de prise en charge des troubles du spectre autistique. Dans le contexte actuel polémique et fortement médiatisé, ce livre apporte un éclairage sur les différents enjeux, divergences et convergences entre les formations d'origine de nos équipes pédopsychiatriques et médico-sociales sur le terrain, qui se réfèrent essentiellement à l'enseignement psychanalytique, et les nouvelles approches issues d'autres champs de la connaissance. Ce livre s'adresse aussi aux parents, actuellement très informés, mais pas toujours avec l'indépendance, la rigueur et la clarté que requiert un sujet aussi grave que le devenir de leur enfant.

  • Dans le contexte politique actuel, qui dénie au psychisme toute participation aux difficultés autistiques, les auteurs réunis par la CIPPA rendent compte de leur pratique clinique, institutionnelle et de leurs recherches auprès d'enfants autistes et de leur famille. Cet ouvrage ne cherche pas à être exclusivement une « défense et illustration de la psychanalyse ». Au contraire, il se situe constamment dans une perspective d'ouverture et de jonction avec les disciplines cognitives et les recherches scientifiques qui sont à y associer. À l'orée des restrictions théorico-cliniques mises en perspective par le 3e plan autisme (2013/2017), il défend la richesse des complémentarités et des atouts que proposent, dans le respect d'un cadre consensuel, l'imagination, la créativité, le plaisir partagé et les vertus essentielles d'une observation fine et continue. S'inscrivant dans un partenariat constant avec les parents, il se désolidarise complètement d'une psychanalyse qui accuse ou met à distance toute articulation avec le milieu familial.

  • L'animal familier est un compagnon privilégié pour l'enfant dès son plus jeune âge. Il partage avec lui ses jeux, ses moments de joie et de tristesse, ses découvertes motrices et sensorielles. Les récentes découvertes des neurosciences, de la psychologie et de l'éthologie montrent qu'il participe à sa sécurité affective et contribue à son développement émotionnel, affectif, cognitif et social.

    À l'adolescence, âge traversé par de multiples turbulences, il se révèle un ami précieux, fidèle et indulgent.

    Chiens, chats, poneys, chevaux... les animaux sont susceptibles de devenir également des partenaires de soins, auxiliaires subtils des thérapeutes et des éducateurs, pour les enfants souffrant de handicaps physiques, mentaux ou psychiques.

    A partir de leurs expériences professionnelles et personnelles, les auteurs, réunis à l'initiative de L'école des parents, explorent cette relation unique entre l'enfant et l'animal qui occupe une place importante dans nos vies et dans notre imaginaire, comme en témoignent les nombreuses figures animales dans la littérature jeunesse.

  • Deuxième facteur de stress au travail, le problème de la démotivation touche tous les secteurs et niveaux hiérarchiques. Comment manager durablement la motivation au travail ? Cet ouvrage répond à la question en donnant des pistes de réflexion et d'a

empty