• Version 2019 corrigée par l'auteur.

    Un grand roman épique
    L'histoire passionnante d'un animal devenu une légende

    " Vous le connaissez tous, avec sa splendide livrée noir et blanc, son air bonhomme, son appétit insatiable et sa démarche rigolote... le panda ! L'ami des enfants et le symbole de la préservation de la nature...
    Ce que vous ignorez peut-être, c'est qu'un missionnaire français, le père Armand David, en 1869, est à l'origine de sa découverte. Sans lui, le panda aurait été décimé par la chasse et la déforestation.
    C'est en m'inspirant de cette histoire vraie que je vous invite à me suivre jusqu'aux forêts du Sichuan, le territoire du panda géant, à remonter le fleuve Bleu, à explorer la fabuleuse Cité interdite et Shanghai la mystérieuse, sur les traces de mon héros, le père David Etcheparre, à la rencontre de l'impératrice Cixi et de Fleur de Sang, une jeune fille amoureuse des pandas.
    Ensemble, nous découvrirons une Chine plus mystérieuse que jamais, soumise à tous les assauts, rongée par l'opium et pourtant insubmersible... mais aussi cet animal magnifique, dont le pays a fait l'un de ses principaux ambassadeurs. "
    José Frèches
    Passionné par la Chine, José Frèches est l'auteur de best-sellers traduits en vingt et une langues, comme Le disque de Jade, L'Impératrice de la Soie et L'Empire des larmes.


  • La petite voleuse de la soie

    José Frèches

    • Xo
    • 31 Octobre 2019

    Quelques oeufs de ver à soie et graines de mûrier... et voilà qu'un secret jalousement gardé en Chine pendant des millénaires finira par être divulgué au-dehors de la Grande Muraille, ce qui entraînera la chute de la puissante dynastie des Han.
    Nous sommes au IIIe siècle de notre ère, et la " petite voleuse de la soie " s'appelle étoile du Nord. Menacée de mort, cette brodeuse aux doigts d'or fera le bonheur d'un roitelet du Khotan et la richesse de cette oasis, l'un des plus anciens pays bouddhistes.
    Sa fuite est le début d'une étourdissante cavalcade sur la légendaire route de la soie, épopée pleine de rebondissements, de fureur et de sensualité, où le lecteur croisera, tour à tour, un vieil ermite taoïste, un général sans peur ni scrupules, un empereur autiste et une redoutable Persane.
    Avec ce roman, José Frèches nous fait partager sa passion pour la Chine. Il nous montre combien la soie était, pour tous les Chinois, une étoffe sacrée, symbole de beauté, de douceur, mais aussi de rayonnement et de domination.
    Jusqu'à ce qu'un coup de foudre ne vienne tout renverser...
    Un grand roman au coeur des mystères de la Chine

  • Complexe, incongrue, millénaire, " baroque " à bien des égards, la Chine déroute autant qu'elle fascine. Depuis des millénaires, son peuple a réussi à s'organiser pour éviter le chaos qui guette les sociétés surpeuplées. Aujourd'hui, la Chine est double : chinoise et capitaliste, douce et rude, généreuse et vorace, yin et yang, comme il se doit... C'est ce continent en cours de transformation, écartelé entre le poids de son immense passé et les promesses d'un futur guidé par sa puissance économique et l'émergence de sa classe moyenne, que José Frèches entend faire aimer à son lecteur en lui racontant " sa " Chine. Nourri de références historiques, mais également d'anecdotes vécues, son ouvrage se veut avant tout drôle et sincère, guidé par une curiosité mêlée de sympathie avec laquelle il a toujours abordé la Chine.

  • Nous étions deux

    José Frèches

    • Xo
    • 9 Mai 2019

    Ils étaient deux. Ne faisaient qu'un. Et José Frèches croyait qu'ils avaient l'éternité devant eux. Mais le 29 novembre 2011, à l'âge de 61 ans, il disait adieu à son jumeau. Ce jour-là, il crut mourir aussi...
    Comment rester debout sans son " pareil ", son frère miroir, son premier rival ? Longtemps l'écrivain s'est enfermé dans le silence. Jusqu'à ce livre... et ce miracle :
    en racontant Jean-Benoît, l'auteur s'est révélé à lui-même. Il a renoué avec la vie.
    Nous étions deux est une confession bouleversante. Sur le bonheur et la malédiction des jumeaux, et, au-delà, sur tous ces orphelins qui, un jour, ont perdu leur âme soeur.
    Dans ce livre lumineux, José Frèches nous invite à dépasser nos chagrins et à célébrer le goût de vivre retrouvé.
    Un récit à coeur ouvert, aussi intimiste qu'universel.
    José Frèches est l'auteur de best-sellers traduits en vingt et une langues, comme Le Disque de Jade, L'Impératrice de la soie et L'Empire des larmes.

  • Partie intégrante de la mythologie contemporaine, le pouvoir est aussi une comédie, comme la vie. L'auteur s'est trouvé au coeur du dispositif : le cabinet du Premier ministre, durant une période clé de la vie politique française : la cohabitation. Il nous livre une suite de portraits et de caractères, la chronique sans fard du pouvoir tel qu'il s'exerce réellement, le journal d'un voyage à Matignon - mais aussi un document de première main sur la mise en place du nouveau « PAF », le paysage audiovisuel français. José Frèches a été conseiller de Jacques Chirac à Matignon pour la communication.


  • De la Chine aux frontières de l'Europe,
    il a régné sur le plus grand empire de l'Histoire.

    Dès son enfance, Temüdjin, futur Gengis Khan, rêve de grands
    espaces. Son précepteur chinois, Vieille Cime, lui parle d'Alexandre le Grand : il veut le surpasser en nombre de conquêtes ! Il apprend à manier l'arc, à monter à cheval, à apprivoiser les aigles. À la mort de son père, ce nomade prend la tête du clan des Quiyat, puis, en 1206, est élu chef des Mongols.
    Séducteur, autoritaire, il rallie à lui de nombreux peuples, bousculant les grandes civilisations sédentaires qui l'entourent : à l'ouest, l'Europe des cathédrales, à l'est, la Chine des Song.
    Pour atteindre son rêve de grandeur, Gengis Khan doit se révéler impitoyable.
    Avec virtuosité, José Frèches nous raconte les années d'apprentissage et l'ascension fulgurante de ce guerrier implacable qui faisait corps avec ses chevaux et aimait les femmes avec passion et sensualité. Un homme qui voulait vivre tous ses rêves.
    Le destin fascinant d'un personnage de légende

  • Après les années d'apprentissage, le temps de la conquête pour l'homme qui voulait vivre tous ses rêves. En 1206, Temüdjin devient Gengis Khan, Souverain Universel et chef des Mongols. Éduqué, charismatique, autoritaire, il a l'art de rallier les peuples, y compris ceux qui lui sont hostiles. Il rassemble alors des milliers d'hommes autour d'un seul projet : bâtir le plus vaste empire qui ait jamais existé ! De la Chine du Nord aux frontières de l'Europe, ses armées conquièrent les plus grandes villes d'asie centrale. celui qui n'était qu'un nomade devient le plus grand conquérant de l'histoire. En racontant cette incroyable épopée, José Frèches révèle les multiples facettes de Gengis Khan : guerrier implacable, cavalier hors pair, mais aussi séducteur et éminent stratège.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • 600 milliards de francs empêchent aujourd'hui le socialisme à la française de tourner en rond. Ils forment le coût d'État permanent qui, par un curieux retour des choses, empêche le président de la République (auteur en son temps du Coup d'État permanent) de dispenser aux Français autre chose que la politique de rigueur et de matraquage fiscal. Décrire l'engrenage du coût d'État permanent, c'est conduire le lecteur dans la jungle inconnue de la machine bureaucratique, là où prennent leur source les déficits en tous genres dans lesquels la France s'enfonce depuis mai 1981. Tout contribuable a le droit de savoir pourquoi il paie un si cher tribut à un système qui organise implacablement le coût d'État permanent. Si les Français n'étaient pas tenus dans l'ignorance, il y a fort à parier que le cours de notre histoire récente aurait été changé...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • 600 milliards de francs empêchent aujourd'hui le socialisme à la française de tourner en rond. Ils forment le coût d'État permanent qui, par un curieux retour des choses, empêche le président de la République (auteur en son temps du Coup d'État permanent) de dispenser aux Français autre chose que la politique de rigueur et de matraquage fiscal. Décrire l'engrenage du coût d'État permanent, c'est conduire le lecteur dans la jungle inconnue de la machine bureaucratique, là où prennent leur source les déficits en tous genres dans lesquels la France s'enfonce depuis mai 1981. Tout contribuable a le droit de savoir pourquoi il paie un si cher tribut à un système qui organise implacablement le coût d'État permanent. Si les Français n'étaient pas tenus dans l'ignorance, il y a fort à parier que le cours de notre histoire récente aurait été changé...

  • Il est une guerre dont les enjeux et les effets destructeurs seront sans commune mesure par rapport aux conflits classiques, économique, pétrolier, monétaire, c'est celle des images. Face à ce danger l'Europe est-elle prête?

empty