• Cloudbursts

    Thomas Mcguane

    Quand le ciel se déchire est la somme de toute une vie de réflexions, de sentiments, d'expériences, et se doit d'être savouré. Ceci étant dit, si vous vous retrouvez à dévorer ces nouvelles en un temps record, je vous encourage à le faire. Vous pourrez toujours les relire plus tard ; ce que vous ferez probablement. The New York Times Book Review
    Merveilleux, essentiel, irrésistible et souvent étonnant. [...] Toutes les nouvelles de McGuane sont empreintes d'humour. En résulte une succession d'histoires exquises. The Los Angeles Times
    Une prose aussi ciselée et impressionnante que les montagnes Rocheuses. [...] L'éclat et l'humour de l'écriture de Thomas McGuane ne manquent jamais de ravir. The Wall Street Journal
    Aujourd'hui, il n'y a plus aucun doute : McGuane est un très grand. Christophe Mercier, Le Figaro
    McGuane [est] l'un des portraitistes les plus fins de l'Amérique profonde. André Clavel, Le Temps
    Pas de sérénité, pas d'équilibre, mais des embardées imprévisibles, soutenues par un rythme qui les accompagne à merveille. [...] Bref, McGuane, spirituel et généreux, nous entraîne dans sa jubilation. Lilian Kerjean, La Quinzaine littéraire

  • « Thomas McGuane met en scène des hommes d'affaires et de jeunes flambeurs bourrés aux as qui viennent faire le plein de dolce vita dans un havre select du Michigan, au coeur des forêts. Des décors de rêve, où le cauchemar ne tardera pas à s'inviter lorsqu'un trublion débarquera pour transformer les lieux en poudrière, sous l'oeil d'aristos en pleine déroute. » (André Clavel, Lire)

  • Qu'un piano soit criblé de chevrotine par un enfant embusqué dans un arbre, et c'est l'harmonie du monde qui vole en éclats. Mais que cet enfant, le nez plongé dans les entrailles de l'instrument, l'imagine chargé d'épices et voguant intact sur l'océan, et c'est l'imaginaire qui ordonne le chaos. Sous le double signe d'un désordre échevelé, burlesque et jubilatoire, et du pouvoir de l'imagination - de la littérature-, Thomas McGuane reprend à son compte la tradition picaresque de Don Quichotte en la transposant dans l'espace américain des années 70.
    Son jeune héros, Nicholas Payne, successivement routard paumé, amoureux transi, cow-boy dérisoire, bâtisseur de chauves-souricières pour le compte d'un inénarrable amputé multiple, nous entraîne dans d'invraisemblables aventures, dont la plus vertigineuse est sans doute celle d'une écriture éblouissante, qui oscille constamment entre ordre et chaos, tradition et parodie, burlesque et poésie.

  • Et si le secret du bonheur se trouvait dans quelques échappées solitaires au bord des plus belles rivières du monde ? Si le monde trouvait enfin son sens alors qu'armé de sa canne à pêche, on tente pour la millième fois le lancer parfait ? Avec ce récit autobiographique, Thomas McGuane nous ouvre la porte d'une enfance et d'une vie passée au contact de la nature et nous invite à une parenthèse salvatrice pour mieux savourer la richesse du monde qui nous entoure et éveiller de plus grandes réverbérations en nous-mêmes.

    Icône du nature writing américain, enfant terrible de l'Ouest, Thomas McGuane nous berce de sa prose sans égale nous entraînant dans un monde sauvage dont il sait parfaitement révéler la lumineuse splendeur.

  • « On retrouve Thomas McGuane au sommet de son art avec un opus mélancolique et excentrique, Sur les jantes. [...] Avec une rare finesse, il brosse le portrait d'un type attachant qui « ne pige absolument rien au base-ball » et écoute ZZ Top en posant des points de suture. Un Berl Pickett qui aime les chevaux, les chiens d'arrêt et la nature. [...] Un livre simple et profond. » Alexandre Fillon, Le Journal du Dimanche

    « Berl Pickett reconstruit peu à peu son passé et égrène ses souvenirs, une rafale d'émotions souvent douloureuses qui viennent se cogner en lui « comme des insectes sur un pare-brise ». [...] Attentif aux corps et aux âmes, il en sait long sur les êtres, même s'il a du mal à les comprendre. Parce qu'il est éternellement décalé. [...] Sa confession est un chef-d'oeuvre de psychologie et son cabinet médical ressemble à la librairie de Montaigne - un observatoire de l'existence. » André Clavel, Lire

    « Le livre fait penser à ces riches buffets garnis où il est permis de piocher à volonté. Il y en a pour tous les goûts. Sens de la nature, détails cocasses, morceaux d'émotion, lyrisme et imagination en roue libre, scènes de la vie provinciale: le talent de McGuane est tout-terrain. » Eric Neuhoff, Le Figaro

  • « Thomas McGuane a un sens inimitable de la satire. Il combine à merveille l'ordinaire et l'extravagant. Et lorsque les deux se mélangent, le résultat peut être détonant. [...] Mc Guane nous offre ici une série de paysages imaginaires aussi mystérieux que séduisants. » The New York Times « McGuane est aussi spirituel et généreux qu'il l'a toujours été. Ce recueil de nouvelles, certainement le meilleur de tous ses livres à ce jour, confirme de façon radieuse et tonitruante son statut de maître de la littérature américaine contemporaine. » Publishers Weekly « Les tensions évoquées dans ces nouvelles sont aussi vieilles que l'humanité, mais la limpidité de l'écriture de McGuane et son acuité psychologique leur donne une nouvelle vie. » Kirkus

empty