Editions du Rocher

  • Moi : C'est si important que ça, le roman, sur la Terre ? Je : C'est l'amour du prochain. Le livre et le vivre sont inséparables en Occident, une fratrie quasi jumelle. À eux deux, ils détiennent la clé d'une existence accomplie sous la bonne étoile. Moi : Au fait, pourquoi t'adresser à moi pour ce dialogue ? Je : Soit il y a identité entre nous, soit tu es un diabolique imitateur. Dans les deux cas tu fais l'affaire. Moi : Et si c'était toi, le diabolique imitateur ?... Passons. Il m'intrigue, ton Petit Poucet. Je : Les miettes balisent un chemin de vérité, comme les livres. Je suis dans la peau d'un Petit Poucet voyageur qui ramasse un trésor de miettes inspirées pour les partager avec ses semblables. En relisant ici vingt années passées à dévoiler les ouvrages d'autres écrivains, Yann Queffélec ouvre une musette de Petit Poucet et distribue ce qui y est soigneusement gardé. Un régal. À partir d'un entretien entre l'auteur et son double sur l'écriture et la vocation du romancier, parcourant vingt années de lectures et de chroniques au fil des nouveautés littéraires, Yann Queffélec, Petit Poucet voyageur, nous fait partager ses découvertes. Au cours de la traversée, le lecteur connaîtra la paix des havres offerts par la grande mer, il sera emporté par des mirages, affrontera la tempête, sa houle et ses dangers, se croira parfois en perdition. Mais la lecture et la vie ne sauraient être définitivement séparées, et c'est vers le grand large que les pages égrenées emporteront chacun, devenu à son tour ce Petit Poucet qui jette le pain, le ramasse sur son chemin et le partage à ses frères. Un régal !

  • Oubliés du vent, ils le sont dès la naissance... Frère Bob, le vieux missionnaire d'Afrique jamais revenu chez lui, Maguib la mégère et la tueuse de chiens, ce légionnaire breton d'Orient qui finit par suivre au désert un vieillard et son dromadaire, Martha, Buffalo, Jojo le chauffeur du car, ils ont tous pour rêverie l'horizon marin, comme s'il donnait un sens à leur solitude.

empty